Interieur et décoration

Chauffage au gaz ou chauffage électrique : quel mode d’énergie est le moins cher pour se chauffer ?

En hiver, personne ne peut éviter le chauffage. De nombreux appartements et maisons sont équipés d’un chauffage au gaz, tandis que d’autres ménages utilisent un chauffage électrique. Les deux systèmes diffèrent non seulement en termes de combustible de chauffage utilisé, mais aussi en termes de coût. Dernièrement le gaz a augmenté de 5% alors que faut-il choisir : Découvrez ci-dessous si le chauffage au gaz ou à l’électricité est moins cher.

Chauffage au gaz et à l’électricité : quelles sont les options ?

Les chauffages électriques reposent sur deux principes de fonctionnement. Il existe des types de radiateurs qui émettent directement de la chaleur et augmentent la température de la pièce assez rapidement, comme les radiateurs mobiles, les radiateurs soufflants et les radiateurs halogène ou infrarouge. D’autres modèles ont un effet de chauffage indirect. Ils sont équipés de composants qui stockent d’abord la chaleur et la restituent ensuite. Les exemples typiques sont les radiateurs à accumulation.

Les chauffages au gaz sont disponibles sous forme de chaudières avec radiateurs ou chauffage au sol. Dans les deux cas, les appareils modernes fonctionnent avec la technique de la condensation, qui permet d’utiliser la quasi-totalité de l’énergie contenue dans le gaz pour produire de la chaleur. Mais si l’électricité est disponible partout, seuls 11 millions de ménages français sont raccordés au gaz. Par conséquent, la possibilité d’utiliser le gaz naturel est loin d’être disponible partout.

Lire:  Comment réparer une fuite d’eau dans votre maison ?

Une comparaison des coûts d’achat montre que les chauffages électriques sont moins chers que les chauffages au gaz. Les prix des radiateurs halogènes et des chauffages infrarouges se situent en moyenne entre 100 et 400 euros. Pour un radiateur à accumulation, le prix maximum n’est que de 1 000 euros. Le coût d’un système de chauffage au gaz, quant à lui, se situe entre 8 000 et 16 000 euros. En outre, le chauffage au gaz nécessite un entretien régulier, alors que le chauffage électrique ne nécessite pratiquement aucun entretien. Les particuliers doivent ne pas oublier de les aides de l’état pour le chauffage afin de bénéficier des primes suivantes:

  • MaPrimeRénov’
  • Aide « Habiter mieux sérénité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)
  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
  • La prime Coup de pouce économie d’énergie
  • Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation
  • Aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)
  • TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique
  • Réduction d’impôt
  • Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie
  • Les aides locales pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Le chauffage au gaz est généralement plus rentable

Si les chauffages électriques sont comparativement bon marché à l’achat, leurs coûts de consommation sont élevés. En effet, l’électricité – contrairement au gaz naturel – n’est pas une source d’énergie primaire. Par conséquent, la production d’électricité nécessite toujours une conversion d’énergie, alors que le gaz naturel peut être brûlé directement.

Cette différence se reflète dans le coût de l’énergie. Alors que le prix d’un kilowattheure de gaz naturel est d’environ 0,09574 € , le prix de l’électricité est beaucoup plus élevé, soit 0.1605 € par kilowattheure. Même avec des tarifs spéciaux pour l’électricité de chauffage, l’électricité reste plus onéreuse. Pour bénéficier des meilleurs tarifs utiliser un comparateur de fournisseurs d’énergie comme les furets.

Lire:  Comment choisir la peinture blanche parfaite?

Conclusion : le gaz est moins cher que l’électricité

Une comparaison directe montre clairement que les coûts de chauffage sont moins élevés lorsque le gaz est utilisé. Même les coûts d’achat et d’entretien plus faibles du chauffage électrique ne peuvent pas compenser cette situation. C’est pourquoi il est généralement conseillé de chauffer au gaz. Néanmoins, il existe des scénarios dans lesquels l’utilisation du chauffage électrique est conseillée. C’est le cas, par exemple, des pièces rarement utilisées telles qu’un abri de jardin, une pièce de bricolage ou un atelier.