Pourquoi équiper ses conduits de ventilation d’un clapet anti-retour et comment le choisir ?

Comme son nom l’indique, un clapet anti-retour est un dispositif qui va empêcher l’air de “retourner”, c’est-à-dire de circuler à contresens dans un conduit de ventilation. À première vue, on pourrait penser que c’est parfaitement facultatif puisqu’on n’a à priori pas de raison de restreindre l’air à ne circuler que dans un sens. Nous allons voir qu’il s’agit pourtant d’une erreur de raisonnement en vous expliquant l’importance du clapet anti-retour et comment effectuer son choix pour la maison.

Qu’est-ce qu’un clapet anti-retour et à quoi sert-il ?

Maintenant que vous connaissez le but théorique de notre clapet anti-retour, voyons plus en détail à quoi cela ressemble concrètement. Le plus souvent, celui-ci a la forme d’un accessoire qui se place à l’extrémité d’un conduit de ventilation, autrement dit au niveau de la sortie ou de l’entrée d’air. Il est composé d’une ou plusieurs lamelles mobiles qui s’ouvrent ou se ferment en fonction du sens du flux d’air.

Le principe est simple : lorsque l’air circule dans le sens normal, le clapet s’ouvre et laisse passer l’air. À contrario, lorsque l’air circule dans le sens inverse, le clapet se ferme et bloque l’air. Les intérêts sont multiples puisque cela permet d’éviter les pertes de chaleur en hiver (air chaud qui ne s’échappe plus aussi facilement) et à l’inverse les “surchauffes” en été. D’autre part, avec ce dispositif, vous limitez fortement les courants d’air désagréables ou encore les bruits parasites (moins de sifflements notamment).

Lire:  Pourquoi installer un poêle à bois dans votre maison de campagne ?

Bref, vous l’aurez compris : si les petits travaux ne vous font pas peur, équiper vos conduits d’aération de clapets anti-retour est généralement une excellente idée.

Comment choisir un clapet anti-retour adapté à votre système de ventilation ?

Maintenant que vous comprenez l’utilité du clapet anti-retour, voyons comment effectuer un choix avisé. Le plus simple est de prendre en compte plusieurs critères : 

  • Le diamètre du conduit : vous trouverez sur le marché des diamètres allant de 100 mm à 315 mm, voire plus. Ainsi, il va falloir que vous mesuriez vos conduits avec un mètre pour savoir précisément de quel diamètre vous avez besoin.
  • Le type de ventilation : il faut que le clapet soit adapté au type de ventilation (simple flux, double flux, hygroréglable…). Autrement, vous risquez de perturber l’équilibre des débits, ce qui serait contre-productif.
  • Le sens du flux : cela peut paraître évident, mais il faut que vous achetiez un clapet anti-retour qui soit orienté dans le bon sens par rapport au flux d’air.
  • Le matériau du clapet : actuellement, ceux-ci sont surtout en PVC ou en aluminium.

Affaire Matériaux

Notre magazine d'information dédié aux particuliers et professionnels pour la rénovation de la maison.