Isolation

Connaissez-vous les possibilités qu’offre l’autoconsommation d’électricité ?

Les énergies renouvelables ont apporté une nouvelle façon de consommer l’énergie électrique. L’autoconsommation d’électricité en est un exemple. Son essor récent est dû au fait que l’installation des technologies qui la rendent possible est de plus en plus abordable et qu’il y a désormais moins de procédures administratives. Découvrez un moyen d’économiser sur votre facture d’électricité tout en luttant contre le changement climatique.

QU’EST-CE QUE L’AUTOCONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ ?

L’auto-consommation d’électricité contribue à la lutte contre le changement climatique.
L’utilisation d’énergies renouvelables pour produire de l’électricité est une tendance mondiale. Pas seulement à grande échelle, avec les grandes entreprises de production et de distribution d’électricité mais aussi à petite échelle, c’est-à-dire à l’échelle du consommateur. L’autoconsommation, qui rompt avec le système traditionnel de production d’électricité dans des centrales qui sont ensuite distribuées à nos foyers, donne aux consommateurs la possibilité de produire leur propre énergie. Les principaux avantages sont une autonomie accrue et des coûts réduits.

L’autoconsommation d’électricité se produit lorsque des particuliers ou des entreprises consomment de l’énergie produite par des installations de production proches et qui leur sont associées, par exemple, des panneaux photovoltaïques ou des mini éoliennes. En plus de contribuer à ralentir le changement climatique en utilisant des énergies renouvelables, ce mode de consommation présente d’autres avantages, tant pour les consommateurs que pour la société. Examinons quelques-uns d’entre eux :

LES AVANTAGES DE L’AUTOCONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ

Les avantages de l’autoconsommation d’électricité.
Elle permet de réaliser d’importantes économies sur les factures d’électricité.

La production distribuée améliorera la gestion de la demande au niveau individuel et sociétal.

Elle contribue à réduire l’empreinte de CO2 des consommateurs et soutient la transition énergétique.

Elle favorise la création d’emplois verts dans les entreprises durables.

Son développement stimulera l’électrification des transports et transformera les villes.

Ensuite, nous passons en revue les principales options d’autoconsommation associées aux différents modes de production d’énergie renouvelable :

L’AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAÏQUE

L’autoconsommation photovoltaïque nécessite l’installation de panneaux solaires, car elle repose sur l’utilisation du rayonnement solaire pour produire de l’électricité. Bien que l’ère moderne de l’énergie photovoltaïque ait commencé en 1954, lorsque les laboratoires Bell ont accidentellement découvert que les semi-conducteurs de silicium dopés avec certaines impuretés étaient hypersensibles à la lumière, les panneaux solaires n’ont été produits en masse que dans les années 1990.

L’essor s’est fait principalement grâce à des améliorations technologiques provenant de différents domaines, en partie de la course à l’espace. La chute des prix depuis l’économie d’échelle a rendu le coût moyen de la production photovoltaïque compétitif par rapport aux sources d’énergie conventionnelles dans un nombre croissant de régions géographiques. Pour cette raison, les panneaux solaires sont devenus un élément commun dans les paysages urbains et ruraux du monde entier.

Un système d’autoconsommation photovoltaïque connecté au réseau est constitué de :

Un panneau photovoltaïque : un ensemble de cellules (cellules photovoltaïques) qui produisent de l’électricité à partir de la lumière qui leur tombe dessus.
Contrôleur : il contrôle la production d’électricité et l’état de la batterie afin d’éviter la surcharge et la décharge, et de prolonger la durée de vie de la batterie. Dans les installations résidentielles, il est moins fréquent, il est donc remplacé par un système de surveillance.
Accumulateur : système de stockage d’énergie alimenté par des piles qui n’est nécessaire que si quelqu’un veut accumuler de l’énergie afin de l’utiliser quand il y a moins de rayonnement solaire.
Onduleur : dispositif électronique qui convertit le courant continu généré par le panneau photovoltaïque en courant alternatif.

MINI-CONSOMMATION D’ÉNERGIE ÉOLIENNE

La mini énergie éolienne utilise la force du vent (énergie cinétique) comme générateur d’électricité par le biais de petits générateurs. C’est la principale différence avec son grand frère, l’énergie éolienne. L’électricité obtenue à partir de ces petites éoliennes est généralement utilisée pour couvrir les besoins domestiques, ce qui en fait l’une des options préférées en matière d’autoconsommation d’électricité.

Le fonctionnement d’une mini-éolienne repose également sur la rotation d’un rotor provoquée par le vent. Lorsqu’il est connecté à un générateur, ledit rotor produit de l’électricité en courant alternatif. Les éoliennes les plus répandues sont celles à axe horizontal, bien que les besoins des zones urbaines aient conduit à l’émergence de solutions verticales ces dernières années.

Les systèmes d’autoconsommation éoliens partagent plusieurs de leurs éléments avec le photovoltaïque. Plus précisément, ils se composent de :

Éolienne : elle produit de l’électricité à partir de la force du vent, de jour comme de nuit. Sa puissance est généralement inférieure à 100 kW.
Contrôleur : même fonction que le photovoltaïque, bien que dans ce mode, moins de pics d’énergie sont générés.
Accumulateur : même fonction que le photovoltaïque, bien que dans ce cas la force du vent soit plus continue que le rayonnement solaire.
Les avantages de la mini énergie éolienne sont indéniables. C’est une ressource qui peut être utilisée jour et nuit à tout moment de l’année. Elle est silencieuse et génère de l’énergie à proximité du point de consommation, évitant ainsi les pertes dues au transport. De plus, son installation est relativement simple et nécessite peu d’entretien.