Bois de terrasse

Quel type de bois choisir pour un balcon, un porche ou une terrasse en bois ?


Le bois possède cette chaleur imbattable qui en fait le roi des planchers. Il est si polyvalent qu’il peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison, à condition de choisir le bon. Parmi ses avantages figurent son aspect unique, sa chaleur et sa douceur. Mais il faut l’entretenir une ou deux fois par an pour le protéger du soleil et de l’humidité. Laissez-moi vous aider à choisir celui qui convient le mieux à votre maison !

  1. Quel bois choisir pour votre terrasse ou votre balcon ?
  2. Carreaux ou planches – Choisissez le type de sol en fonction de la surface à couvrir
  3. Installation
  4. Comment installer des lattes en bois sur votre terrasse
  5. Comment installer des carreaux de bois sur votre terrasse ou votre balcon

Des terrasses en bois pour les porches, balcons et terrasses

Les planchers de bois les plus courants pour les terrasses, les porches et les balcons sont ceux en planches, qui sont posés sur un lissage en ciment ou sur des supports en bois dur. Les planches peuvent se présenter sous forme de lattes d’environ 3,6 mètres de long et de 10 à 15 cm de large, mais il existe aussi d’autres mesures. Les dalles en bois constituent cependant une alternative intéressante : elles combinent l’aspect et le toucher du bois souhaité avec une meilleure transportabilité et sont faciles à installer car elles sont équipées d’un système de clic qui les relie entre elles. Trouvez la terrasse en bois qui convient à votre porche, terrasse ou balcon en 3 étapes: faciles !

Les lames de terrasse en bois et les dalles en bois dur sont esthétiques, résistent aux intempéries et à l’usure (à condition d’être bien entretenues), et leur grande variété permet de créer des effets décoratifs par le jeu de la grille.

De plus, le bois offre un véritable confort et une chaleur naturelle. Qui préfère marcher pieds nus sur des carreaux de céramique ?

pin douglas autoclave
pin douglas autoclave

1) Quel bois choisir pour votre terrasse ou votre balcon ?

Les lattes et les carreaux extérieurs peuvent être de différents matériaux et les bois de différentes origines. Parmi les bois les plus utilisés pour les sols extérieurs, on trouve le cumarú, l’anchico, la curupa, le lapacho, le pin et l’eucalyptus. Ces deux derniers sont de moindre dureté, contrairement au lapacho qui est très résistant à l’humidité, au feu et aux insectes. Beaucoup de ces espèces proviennent des zones tropicales et nécessitent un traitement spécifique pour supporter les hivers froids, la neige et la glace.

Pour en savoir plus sur la résistance des différents types de bois, consultez notre article consacré à ce sujet.

Tous les types de bois doivent être traités pour être plus résistants au soleil et à l’humidité, et aussi pour ne pas être victimes d’insectes et de champignons. Il existe des vernis avec filtre UV pour augmenter la résistance aux rayons du soleil et d’autres avec des particules antidérapantes qui sont idéales pour les terrasses ou les zones proches d’une piscine ou d’une douche extérieure, afin d’éviter les accidents.

Pour bien choisir, gardez à l’esprit les principales caractéristiques de chacun d’entre eux avant de sélectionner votre (vos) favori(s) et de calculer la quantité nécessaire !

Exemple : Pour obtenir un style exotique, optez pour des lattes de terrasse en teck combinées à un ensemble de meubles de jardin du même stylé et à un hamac avec support!


Types de bois par origine
Bois exotiques contre bois européens et nord-américains

Les bois d’origine européenne ou exotique offrent une très bonne durabilité. Les différences se situent surtout au niveau des couleurs, du traitement (pour les bois européens) et de leurs caractéristiques.

Les bois européens tels que le douglas, le pin, le chêne, le hêtre, le châtaignier ont le meilleur rapport qualité-prix et le pin doit être traité en autoclave pour assurer sa durabilité. Certains types de bois ont une plus grande résistance (les bois durs comme le chêne et le châtaignier) mais sont plus chers.

Les bois exotiques, en raison de leur environnement naturel, ont une excellente résistance à l’humidité naturelle et à la protection contre les insectes. Le choix de son origine détermine son poids et sa couleur – bois de Tali, teck, eucalyptus, Massaranduba, Bangkirai, bois d’Itauba, d’Ipé, de jatoba, d’iroko, etc.

Votre seul problème est de devoir choisir ! Quel que soit votre choix, n’oubliez pas que le bois devient gris en vieillissant. La solution ? Prenez soin et renouvelez avec des produits spécifiques !


Bois de teck

Le bois de teck est l’un des matériaux les plus exotiques et les plus recherchés. Il provient d’un arbre originaire d’Asie, et ses planches posées sur un plancher peuvent durer de 10 à 15 ans. Il résiste au passage du temps en prenant un ton gris, mais pour prolonger sa vie utile, il est conseillé d’appliquer de l’huile de teck deux fois par an. Une autre alternative similaire au teck, qui a un prix assez élevé, est l’iroko, un arbre tropical d’apparence similaire, qui lui a valu le nom de teck africain.


Types de bois par traitement

Bois traité thermiquement (HT)

Ce type de bois est traité thermiquement en étant chauffé à une température très élevée (environ 200 centigrades). Ce procédé rend le bois plus sec et lui permet d’obtenir une plus grande durabilité. Il est plus résistant au passage du temps, aux insectes et aux champignons.

Un avantage de cette méthode est qu’elle ne nécessite aucun traitement chimique. Ainsi, votre terrasse contribue à sa manière à la préservation de l’environnement. Toutefois, vous devez tout de même appliquer quelques soins au bois pour conserver la durabilité et l’esthétique de votre sol extérieur.

Le seul inconvénient est qu’il n’y a pas beaucoup de variation dans les tons de couleurs : au chauffage, les teintes du bois ont une couleur semblable à celle du caramel. Seuls les bois européens et certains bois nord-américains sont traités de cette manière, les bois exotiques sont naturellement protégés.


Bois traité en autoclave

Le bois traité de cette manière a reçu le traitement et l’imprégnation probablement les plus économiques et les plus étendus, et il est généralement traité à la vapeur sous pression et/ou à la chaleur. Ce type de parquet en bois dur offre une protection supplémentaire contre les menaces biologiques (insectes et champignons) et contre les effets des changements climatiques.


Normes et certifications importantes pour le bois

Il existe deux types de certification du bois bien connus.

Le bois certifié PEFC (Pan-European Forest Certification) certifie le respect des exigences environnementales, sociales et économiques de la forêt où le bois est extrait. Le label garantit toute la traçabilité du bois, de l’exploitation à la transformation.

Le FSC (Forest Stewardship Council) certifie l’origine du bois d’une forêt socialement responsable. Le bois portant ce label est contrôlé depuis son origine jusqu’à sa distribution.


Plancher synthétique

Bien que ce billet se concentre sur les sols en bois, nous vous présenterons également deux alternatives de bois synthétique qui sont devenues de plus en plus populaires au fil des ans grâce à leurs avantages de faible entretien et de grande durabilité. Toutefois, si vous préférez la beauté naturelle du bois et que les efforts d’entretien ne vous dérangent pas, vous pouvez vous en tenir au bois véritable.
Le composite (également connu sous le nom de composite bois-plastique ou WPC)

Le composite est le plus simple de tous en termes de soins. Sa composition de bois et de polymères recyclés lui permet d’offrir une grande variété de couleurs et de tons. Le composite ne pourrit pas, ne vieillit pas et ne présente pas de nœuds. Il est particulièrement résistant, ne se fend pas et représente une alternative au bois massif.

Ces dernières années, les lattes et les carreaux en composite ont fait l’objet d’une mise à jour tant sur le plan esthétique que sur celui de l’installation. Leurs prix sont également compétitifs par rapport au bois dur de milieu de gamme et le composite est facile à installer. C’est pourquoi ils sont devenus populaires au fil des ans.


La balle de riz

La balle de riz est un matériau composé d’huile, de sel et de balle de riz. Ce matériau est le numéro 1 en termes de résistance et de durabilité. Comme elle n’est pas purement en bois, elle n’a pas d’échardes ni de nœuds et elle se dilate très peu. Ses caractéristiques sont aussi bonnes que celles des bois exotiques – résistance, durabilité, etc. En outre, la balle de riz ne glisse pas et peut être peinte.


2) Carreaux ou planches – Choisissez le type de sol en fonction de la surface à couvrir

Une fois le type de bois (ou de terrasse synthétique) sélectionné, il reste à choisir si le sol sera en lattes ou en carreaux.

Outre le bois et le WPC, les dalles de terrasse sont disponibles dans un certain nombre d’autres types de matériaux, par exemple la pierre ou le verre, tout en étant compatibles avec les dalles en bois.


Carreaux en bois sur un balcon

Pour faire votre choix, ne tenez pas seulement compte de l’esthétique, mais aussi de la taille et de la structure existante de la surface à couvrir : les planches sont bonnes pour les surfaces assez grandes, mais peut-être difficiles à installer sur les petits balcons. Alors que les planches nécessitent une surface assez régulière, les carreaux s’adaptent mieux aux sols (légèrement) irréguliers et peuvent même être installés sur du béton, des carreaux de céramique ou d’autres surfaces existantes. Jetez un coup d’œil aux tuiles en bois dur sur Amazon.

3) Installation

Outre les différentes exigences en matière de surface, les lattes et les carreaux ont également différents types de fixation. Les lattes sont fixées avec des boulons traditionnels. Vous aurez besoin d’un trou, d’une vis, puis, vous pourrez le fixer (c’est un peu plus compliqué cependant – voir les détails ci-dessous).

Les dalles, en revanche, sont généralement équipées d’un système de clic, c’est-à-dire qu’elles ont des clips sur leur face inférieure, où les tuiles sont insérées les unes dans les autres. L’avantage de ce système est que les marques de fixation sont invisibles.


4) Comment installer des lattes de bois sur votre terrasse

Les lattes sont idéales pour les grandes surfaces. Il existe plusieurs longueurs de lattes d’ environ 200 et 240 cm, la plus longue dépassant environ 350 cm et d’environ 9 cm de large mais il peut y avoir de nombreuses variations.

Le choix de la mesure dépend de la surface que vous allez couvrir : plus la terrasse est grande, plus les lattes doivent être grandes. Pourquoi ? Pour éviter les coupures et les décrochages.


Structure de montage des lattes

Les lames de terrasse sont installées sur une structure de base. Cette structure de plate-forme sur lesquelles les lattes sont montées, est fondamentale pour niveler le sol.

Vous devez fixer la base sur laquelle les lattes sont montées, c’est-à-dire les lattes ou les bandes, à environ 20 pouces (env. 50 cm) les unes des autres et y placer les lattes perpendiculairement. Il est plutôt inutile de les rapprocher, et si elles sont plus éloignées les unes des autres, elles risquent de se casser lorsque vous marchez dessus.

Pensez également à laisser suffisamment d’espace entre les lattes pour permettre un bon drainage de l’eau et une bonne ventilation. S’il pleut beaucoup et que l’eau stagne, vous aurez une piscine sur votre terrasse ! Petit conseil, utilisez des pieds ou des bases réglables en PVC pour mettre la plate-forme à niveau.

Fixation des lames

Les vis de fixation peuvent être cachées ou rester visibles pour donner un style. Mais surtout, la vis doit être trois fois plus longue que la planche et doit être en acier inoxydable pour éviter qu’elle ne rouille.

Pour l’assemblage latéral, utilisez un tournevis dans lequel vous installez une mèche de 5 mm avec une fraise, de sorte que les têtes des vis, qui sont fraisées, soient à fleur du bois de la plate-forme.

De plus, il est préférable de faire des trous dans les lattes au préalable !

5) Comment installer des carreaux de bois sur votre terrasse ou votre balcon

Les carreaux sont souvent utilisés pour les petites surfaces, comme les balcons, ainsi que pour les surfaces non préparées mais rigides et relativement planes. Leur taille standard varie de 30 à 50 cm de chaque côté, jusqu’à 100 cm pour les plus grandes surfaces.

De nos jours, la plupart des dalles sont assemblées par un système de clic, et il est conseillé de les poser sur un géotextile pour éviter la croissance des mauvaises herbes.

Toutefois, si la zone à couvrir est entourée de murs, il peut être nécessaire de couper ou de scier la rangée extérieure de carreaux. Sachez qu’il faut laisser un petit espace vide entre le sol et les murs, car vos dalles se dilateront lorsqu’elles seront exposées à une température élevée.


Fixation des carreaux par clip

Bien que les carreaux soient simples à poser, il faut tenir compte de la qualité du support : le minimum est une structure stable et relativement plane. Si ce n’est pas le cas, les dalles doivent être installées sur une plate-forme en bois ou sur des lattes.

Pour des raisons esthétiques, la plupart des gens ont tendance à choisir un système de fixation par clip sur la face inférieure des dalles qui est invisible une fois les dalles installées. Il faut cependant veiller à ce que les dalles ne sautent pas ou prennent du mou.Voici différents éléments et accessoires pour les lattes et les plaques – coins, profils ou marches – assurent une bonne esthétique de votre terrasse.

Pour en savoir plus sur l’installation des dalles de terrasse en 6 étapes faciles, consultez notre article consacré à ce sujet.


Comment entretenir un sol extérieur en bois ?

Lors de l’installation, vous devrez traiter votre nouvelle terrasse en bois, selon le type de bois ou de matériau que vous avez choisi. Cependant, le traitement minimum consiste à huiler vos lattes ou carreaux en bois. Toutefois, il ne s’agit pas d’une opération ponctuelle, vous devrez faire un effort régulier – au moins une fois par an – pour entretenir votre terrasse en bois dur.

Pour le bois massif, il est essentiel de le nettoyer avec une brosse. Si vous souhaitez ralentir le vieillissement des lames de votre terrasse, il existe des produits de traitement et de rénovation qui vous permettent d’en stopper l’effet, comme l’huile, le saturateur et le rénovateur.

La plupart des bois pour les sols extérieurs sont dotés d’un traitement qui les rend résistants à l’humidité et aux attaques des insectes. Cependant, ils ont besoin d’un entretien au moins une fois (mieux deux fois) par an pour les protéger des assauts du temps et prolonger ainsi leur vie .

Il existe des bois plus durs comme le lapacho et le teck qui n’ont besoin de ce soin qu’une fois par an. Pour cela, vous pouvez appliquer une huile pour bois ou des vernis pour ponts et bois d’extérieur, qui peuvent être à base d’eau et de térébenthine.

Tous les deux ans, vous voudrez peut-être poncer et refaire votre parquet. Pour en savoir plus, lisez notre article sur la finition des sols (bien que l’accent soit mis sur les sols intérieurs, les méthodes et le matériel peuvent également être utilisés pour les sols extérieurs).

Si ces efforts sont nécessaires pour que le bois reste brillant et beau, les matériaux composites n’ont pas besoin d’un traitement spécial, si ce n’est un nettoyage à la brosse et une recoloration après quelques années. Il serait inutile d’appliquer des produits destinés à l’entretien du bois, même s’ils en sont composés dans une certaine mesure.


Parquets de terrasse en bois dur avec un minimum d’entretien

Il y a des gens qui choisissent de laisser leur plancher en bois non traité et qui, avec le temps, prendront la couleur grisâtre caractéristique. Si c’est un style voulu, il ne faut pas laisser le bois pourrir. Les huiles et les peintures devraient être le premier choix car elles augmentent la durabilité et la durée de vie du bois et permettent de choisir la couleur et le style de la surface du bois “séché”.

Pour éviter d’avoir à entretenir un parquet, le marché propose aujourd’hui divers produits synthétiques fabriqués à partir de bois recyclé ou de balles de riz et de plastiques recyclés. Ce matériau n’a généralement pas besoin d’entretien, il ne comporte pas d’échardes, il ne chauffe pas au soleil et à la vue il peut même donner l’apparence du bois naturel. Cependant, ce n’est pas du bois. Si vous voulez avoir une terrasse en bois, vous devrez vous engager à l’entretenir régulièrement.


Conclusion

Que vous optiez pour les dalles ou les planches, une terrasse en bois rehaussera l’aspect de votre terrasse et de votre balcon et, enfin et surtout, augmentera la valeur de votre propriété..

La beauté et la chaleur du bois et le nombre d’options concernant le matériau, la couleur, le type et le motif du revêtement de sol ne sont pas contestées par les alternatives en matière synthétique. Vous devriez cependant réfléchir au CPP et à ces options si vous voulez éviter les efforts d’entretien du bois.