Béton

Béton prêt à l’emploi : coûts, mise en œuvre et conseils.

Si vous n’avez pas toujours envie de mélanger votre propre béton, vous pouvez vous tourner vers une alternative peu coûteuse comme le béton prêt à l’emploi.

Béton à faire soi-même ou utiliser du béton prêt à l’emploi? C’est une question à laquelle la plupart des artisans amateurs sont confrontés à un moment ou à un autre. Les fondations de l’abri de jardin, les poteaux de clôture ou le séchoir à linge rotatif peuvent être construits en un rien de temps avec du béton prêt à l’emploi en sac – et les coûts sont raisonnables.

Qu’est-ce que le béton prêt à l’emploi ?

Le béton prêt à l’emploi se présente sous la forme d’un produit sec en sacs et contient déjà tous les ingrédients tels que le ciment, le sable et les gravillons dans le rapport de mélange parfait – il ne vous reste plus qu’à le mélanger à l’eau. Un processus chimique permet ensuite au béton de devenir dur. Dans le commerce, ce béton prêt à l’emploi est également appelé béton sec. Le facteur décisif est le bon rapport de mélange entre l’eau et le ciment. Selon le fabricant et le produit, ce rapport eau-ciment peut être différent. Le béton prêt à l’emploi est disponible dans une grande variété de formulations. Certains produits sont également proposés comme “béton éclair” ou “béton à prise rapide” car ils durcissent particulièrement vite dès qu’ils entrent en contact avec l’eau grâce à des additifs spéciaux.

Si vous ne souhaitez pas mélanger vous-même le béton prêt à l’emploi avec de l’eau, vous pouvez également acheter du béton frais auprès d’un revendeur spécialisé et le déverser ensuite dans une station de remplissage de béton frais, par exemple. Si vous avez besoin de plus grandes quantités ou si vous avez des exigences particulières pour le béton, vous pouvez également le mélanger individuellement et le faire livrer en tant que béton dit prêt à l’emploi avec un véhicule spécial. Toutefois, cela ne vaut généralement la peine que pour les grands projets de construction – par exemple, si vous devez couler une dalle de plancher pour un grand bâtiment.

Quels sont les granulats contenus dans le béton prêt à l’emploi ?

Le béton contient divers agrégats à grains grossiers et fins. Ceux-ci sont en partie responsables de ses propriétés. Alors que le béton de construction normal, qui est surtout utilisé par les artisans, ne contient généralement que du sable et du gravier en plus du ciment, l’argile expansée et les gravillons de briques, par exemple, sont utilisés pour les blocs de béton léger, et le basalte et la barytine sont utilisés pour produire du béton lourd. Les grains de plus grande taille sont importants pour la dureté. Le sable et les petits grains s’insèrent bien dans les vides. Ils nécessitent donc moins de ciment comme liant et ont une résistance à la compression plus élevée. Il existe au total sept classes de résistance pour le béton. Le béton prêt à l’emploi peut également contenir des additifs tels que des plastifiants, des mastics et des accélérateurs de prise.

Lire:  Quelle est la différence entre le ciment et le mortier?

Le béton prêt à l’emploi ou sec doit être mélangé à l’eau avant d’être utilisé.

Combien coûte le béton prêt à l’emploi ?

Le béton sec en sac des magasins de bricolage est généralement une option bon marché si vous n’avez besoin que de petites quantités et si vous n’avez pas d’exigences particulières pour le béton prêt à l’emploi. Ici, vous pouvez vous attendre à payer environ trois à cinq euros par sac de 25 kilogrammes. Toutefois, le prix varie en fonction de la marque, de la composition et de la classe de résistance. Vous bénéficiez généralement de remises pour les grandes quantités, comme les palettes. Il est important d’estimer correctement la quantité requise. Pour ce faire, calculez le besoin en mètres cubes, c’est-à-dire la longueur multipliée par la largeur multipliée par la hauteur. Un sac de 25 kilos vous donnera environ 13 litres de béton fraîchement mélangé. Dans chaque cas, vérifiez les spécifications du fabricant pour le rendement. Si vous avez opté pour le béton prêt à l’emploi, vous paierez entre 65 et 100 euros par mètre cube, en fonction de la classe de résistance. Ajoutez à cela un supplément d’environ cinq à dix euros par mètre cube si vous avez besoin de certains additifs tels qu’un antigel, un superplastifiant ou un accélérateur de prise. Outre le coût pur du matériau, vous payez également les frais de transport, le temps de déchargement et l’élimination du béton résiduel. Faites attention aux coûts cachés tels que les suppléments de week-end pour les vendredis après-midi.

Comment mélange-t-on le béton prêt à l’emploi ?
Si vous mélangez du béton sec avec de l’eau, vous devez suivre le ratio de mélange du fabricant aussi fidèlement que possible. Ensuite, vous aurez également les propriétés du béton spécifiées par le fabricant, telles que la résistance indiquée. Lorsque vous mélangez du béton prêt à l’emploi, veillez à ne pas inhaler la poussière de béton. Selon le produit, portez également des lunettes de protection et des gants en caoutchouc : le béton a une valeur pH élevée, dans la plage fortement alcaline, et a donc un effet corrosif important et dessèche la peau.

Lire:  Comment meuler du béton ?

Si vous mélangez de petites quantités de béton prêt à l’emploi, vous pouvez le faire avec une truelle ou une pelle dans un seau, un seau de maçon ou une brouette. Vous pouvez également utiliser une perceuse équipée d’un fouet à béton spécial. Ajoutez progressivement l’eau nécessaire et mélangez le béton très soigneusement – s’il contient encore des morceaux secs après le mélange, il n’atteindra pas la résistance nécessaire.

Pour des quantités plus importantes, vous pouvez louer une bétonnière dans un magasin de bricolage. Dans ce cas, il est toutefois beaucoup plus économique de produire soi-même le béton dit “in situ” à partir des ingrédients suivants : ciment, sable, gravier et eau, car le mélange complet des agrégats, qui n’est pas nécessaire avec le béton prêt à l’emploi, ne pose aucun problème avec la technologie appropriée.
Le béton prêt à l’emploi est bien adapté aux artisans amateurs et aux petits projets de construction en raison de sa facilité d’utilisation.

Comment utiliser le béton prêt à l’emploi ?

Une fois que vous avez mélangé le béton, vous devez le traiter rapidement, car il durcit vite. Pour ce faire, remplissez le béton frais dans le coffrage préparé et compactez-le. Par exemple, si vous voulez couler une fondation ponctuelle pour un poteau, remplissez le béton par couches et compactez chaque couche avec une latte de bois. Procédez comme suit 

Mélangez le béton prêt à l’emploi de façon à obtenir une pâte très dure, mais non liquide.
Remplissez progressivement le trou de fondation à moitié avec du béton, selon la profondeur, et tassez chaque couche avec une large latte de bois pour éliminer les poches d’air.
Insérez maintenant l’ancrage métallique du poteau et poussez-le dans le béton humide jusqu’à ce qu’il soit à la bonne hauteur. Ensuite, à l’aide d’une ficelle de maçon tendue et d’un niveau de poteau, alignez-le de manière à ce qu’il soit exactement vertical et dans la bonne position.
Versez le reste du béton prêt à l’emploi par portions dans le trou jusqu’au sommet de la fondation et compactez-le également plusieurs fois.
Après avoir rempli la fondation, vérifiez à nouveau la position de l’ancrage du poteau et corrigez-la si nécessaire. Si vous devez relever un peu l’ancrage du poteau, vous devez ensuite compacter à nouveau le béton.
Lissez le bord supérieur de la fondation à l’aide d’une truelle, en inclinant légèrement le bord supérieur vers l’extérieur pour éviter que l’eau de pluie ne s’y dépose plus tard, ce qui accélérerait la corrosion de l’ancrage du poteau.
Laissez la fondation en béton durcir pendant au moins une semaine, selon le produit et les conditions météorologiques, avant d’installer le poteau.

Selon le fabricant, le béton à prise rapide est souvent encore plus facile à mettre en œuvre : il est versé dans le trou de fondation par couches sans mélange préalable avec de l’eau et compacté. Ensuite, versez de l’eau dessus avec un arrosoir et remplissez la couche suivante. Cependant, il est également important de travailler très rapidement, car le béton à prise rapide prend souvent après quelques minutes seulement, selon le produit, et devient ensuite cassant si, par exemple, vous devez encore corriger la position de l’ancrage du poteau.

Lire:  Un enduit de finition dédié au lissage du béton

Combien de temps le béton prêt à l’emploi met-il à prendre ?

Le temps de prise du béton prêt à l’emploi varie fortement en fonction du produit, de la température et de l’humidité ambiante. Après environ 28 jours, chaque béton a atteint sa résistance dite standard et peut être entièrement chargé. Cependant, le temps de prise dépend fortement de la température – la résistance standard n’est atteinte qu’à une température extérieure d’au moins 12 degrés dans la période spécifiée. À 5 degrés, en revanche, il faut attendre environ deux fois plus longtemps. À propos : le durcissement complet du béton prend plusieurs années – ce n’est que lorsque l’eau qu’il contient s’est complètement évaporée que le matériau a atteint sa résistance finale.

Cependant, il n’est généralement pas nécessaire d’attendre que la résistance totale soit atteinte avant d’installer des poteaux ou d’ériger un mur sur une fondation ponctuelle ou en bandes, car la charge de compression est comparativement faible. Pour les structures à faible charge telles que les pergolas, les clôtures ou les murs de jardin, prévoyez une semaine d’attente avant de pouvoir poursuivre la construction. Le béton à prise rapide prend en 5 à 30 minutes, selon le produit. Toutefois, vous devez également lui laisser au moins 24 heures pour qu’il prenne avant, par exemple, de poser un poteau ou de construire un mur de jardin dessus. Il n’atteint également sa force standard qu’après le temps d’attente spécifié. En raison du temps de traitement critique, le béton rapide n’est pratiquement jamais utilisé dans la construction de bâtiments. Cependant, c’est un bon choix pour le bétonnage des poteaux de clôture.

Pendant la prise, il est important de protéger le béton de la sécheresse et des basses températures : Veillez à le recouvrir d’une feuille de plastique ou, mieux encore, d’une épaisse couche de paillis d’écorce pendant les périodes de gel pour éviter que les poches d’eau ne gèlent. Par temps chaud et sec, vous devez régulièrement mouiller la surface. Pour les dalles de fondation, par exemple, un arrosage est souvent mis en place au cours des premiers jours afin de maintenir le béton en place uniformément humide.