Uncategorized

Assurer la sécurité des employés qui travaillent en hauteur

Lorsque l’on travaille en hauteur, la sécurité est un facteur essentiel qui ne doit jamais être perdu de vue. En effet, travailler au-dessus du sol requiert une attention de tous les instants. Une erreur d’appréciation, et c’est la chute assurée.

Même les employés les plus aguerris ne sont pas à l’abri d’une chute, et c’est pourquoi, en tant que manager ou en tant que patron, vous avez le devoir de vous assurer que la sécurité soit optimale sur vos différents lieux de travail.

Pour ce faire, voici une liste de 10 recommandations qui vous permettront d’assurer la sécurité des employés qui travaillent en hauteur.

Choisir une solution adaptée pour le travail en hauteur

Il existe plusieurs solutions de sécurisation dédiée au travail en hauteur :

  • Échelle
  • Échafaudage
  • Plateforme

En fonction de la nature des travaux à réaliser, certaines structures sont plus indiquées que d’autres et permettront à l’utilisateur d’être mieux protégé.

La mise en place de protection supplémentaire peut également être requise en fonction de l’installation choisie. Par exemple, une rambarde de sécurité sur un échafaudage, ou un harnais sur une plateforme.

Dans tous les cas, une analyse minutieuse des risques de chute encourus doit être réalisée, et ce, afin de pouvoir déterminer la mise en place des solutions de sécurité adéquates pour assurer le bon déroulement des tâches à accomplir.

Évaluer précisément la distance de chute

Pour mettre en place un équipement de sécurité adapté, il est important de bien comprendre à quels risques se confronte le travailleur. Pour cela, l’évaluation de la distance de chute est essentielle.

Par ailleurs, le choix des équipements de sécurité doit être en cohérence avec la distance de chute calculée. Il s’agit d’une règle simple de bon sens, mais qui doit cependant primer afin d’assurer la sécurité optimale des employés.

Choisir des EPI adaptés et performants

Les équipements de protection individuels, ou EPI, sont des équipements essentiels pour assurer la sécurité des opérateurs travaillant en hauteur.

Ceux-ci doivent répondre à un besoin précis et être choisis en fonction des risques probables de chute. Les harnais font notamment partie des EPI à privilégier pour le travail en hauteur.

Tous les EPI doivent être choisis avec soin, c’est-à-dire qu’ils doivent répondre à des standards de qualité européens, être fabriqués par une enseigne fiable et reconnue sur le marché, être ergonomiques, robustes, et être conçus dans un matériau adapté.

Contrôler régulièrement les équipements de sécurité

Un équipement de sécurité doit être contrôlé avant chaque utilisation. Un matériel défectueux pourrait entraîner de lourdes conséquences en cas de chute de son utilisateur. Ce type de contrôle doit absolument être intégré au sein de la routine de travail. En outre, il est important de former chaque utilisateur à la détection d’éventuelles anomalies sur leur matériel.

Pour rappel, même en étant équipé de la tête au pied, il suffit d’un maillon faible pour causer un accident grave ou entraîner la mort lors d’une chute.

Par ailleurs, certains équipements doivent être inspectés par des opérateurs qualifiés de façon périodique ; c’est notamment le cas des harnais et des longes. Seule une personne compétente sera en mesure de repérer une éventuelle lacune du matériel et la corriger, afin que son efficacité reste optimale.

Opter pour un système de garde-corps

Les garde-corps constituent une protection simple et efficace pour les employés travaillant en hauteur. D’ailleurs, leur utilisation sur un chantier permet à l’entreprise réalisant les travaux d’être en conformité avec la législation française et européenne sur le travail.

Il existe aujourd’hui une vaste offre de garde-corps adaptée à chaque besoin avec de nombreux modèles. Ceux-ci sont simples à mettre en place et peuvent s’adapter à de nombreuses configurations de travail.

Les garde-corps représentent indéniablement le système de protection antichute le plus simple à utiliser et à mettre en place.

Penser à la résistance des points d’ancrage des systèmes de protection

Cette règle peut paraître élémentaire, et pourtant, elle n’est pas toujours respectée sur de trop nombreux chantiers.

Le point d’ancrage des systèmes de protection doit toujours être un point capable de résister à une force de 10 Kn durant 3 min (c’est une norme).

Ainsi, un tuyau en PVC, un élément décoratif, ou tout autre élément fragile, ne doivent pas être utilisé pour sécuriser un équipement de protection antichute. Avec le poids, celui-ci pourrait céder et entraîner la chute du travailleur.

Connaître et respecter les normes de sécurité

Le travail en toiture, notamment, est régit par un ensemble de normes de sécurité qu’il est important de connaître et surtout de comprendre.

La réalisation de travaux sur les toits fait en effet parti de ces types de travaux où le risque de chute est parmi les plus importants.

Non seulement les employés doivent savoir à quoi ils font face, mais ils doivent également comprendre comment appliquer les règles de sécurité élémentaires.

Les nacelles, un équipement à utiliser de façon appropriée

Les opérateurs commettent souvent plusieurs erreurs lors de l’utilisation d’une nacelle ; des erreurs qui peuvent entraîner des chutes et donc de gros risques.

Tout d’abord, il faut bien se rappeler que toute personne qui se situe sur une nacelle doit toujours être attachée et sécurisée au point d’ancrage prévu à cet effet. Le portail doit également toujours être bien fermé et la chaîne sécurisée.

Les échelles, un équipement basique à utiliser de façon correcte

Les échelles sont probablement les équipements qui entraînent le plus d’accidents dans le milieu du travail. Parce qu’elles paraissent très faciles à utiliser, et qu’elles le sont, mais elles n’en restent pas moins dangereuses. Les échelles sont redoutables.

Une chute sur une échelle peut être grave, et c’est pour cette raison qu’elles doivent être utilisées de façon sécurisée, c’est-à-dire, en suivant la règle « extension, ratio 4:1 et 3 points de contact ».

Assurer une bonne formation et un entraînement sur le terrain aux employés

Dernière règle, mais non des moindres : offrir aux employés une formation adéquate pour leur permettre de connaître les règles de sécurité concernant le travail en hauteur, et le meilleur moyen de les appliquer.

N’oublions pas que les chutes représentent la première cause d’accidents mortels dans le milieu du BTP, et qu’à ce titre, ce danger doit être pris très au sérieux.